Histoire

 

 

Les communautés familiales agricoles

Première partie

Troisième partie

Les communautés agricoles ou associations de parsonniers ont existé un peu partout en France au Moyen-Age et principalement à l'époque féodale. Dans bon nombre de régions elles disparurent avant le XVIIème siècle. Notre région, avec plus particulièrement les environs immédiats de Thiers, est sans conteste la dernière où elles ont subsisté. Deux ou trois d'entre elles existaient encore au début du XXème siècle sur Escoutoux et sur Celles sur Durolle.

 

Deuxième partie

Deuxième partie du document sur les communautés.Dans cette seconde partie une visite à l'intérieur de la maison de la communauté des Ferrier à Ferrier commune d'Escoutoux en Auvergne propriété de Michel Sablonnière qui se présente comme historien amateur et nous donne accès à quelques archives familiales.

 

Les communautés familiales agricoles, du 16 siècle à la fin du 19ème étaient une forme d'organisation sociale surtout développée en Forez qui a permis la sauvegarde et l'enrichissement de leur patrimoine. Un maître élu et révocable dirigeait l'ensemble des membres, assurait les relations avec l'extérieur (commerce, mariage ...). Une observance scrupuleuse de la religion, un esprit monarchiste prévalait dans ces communautés qui ont fournit nombre d'éclésiastiques important. Un petit tour dans l'histoire méconnue de la ruralité.

 

La légende de Sainte Agathe

La légende de Sainte Agathe filmé à Saint Agathe en Auvergne, Marie Claude Latimier, hagiographe nous raconte la légende de Sainte Agathe martyre sicilienne du 3 ème siècle, et nous fait découvrir l'importance de ce pesronnage qui a inspiré de nombreux artistes à travers les siècles.Dans l'église Saint Pierre au village de Sainte Agathe, la présence de sainte Agathe est très affirmée.

 

Le Chemin de Montaigne

 

Pendant son voyage en Europe, Montaigne arrivé en Italie,  en  1581, apprend qu'il est élu maire de Bordeaux. Il prend alors la route qui le mènera jusqu'à Lyon puis l'Hôpital-sous-Rochefort, Thiers, Clermont-Ferrand, Pontaumur, Limoges, Périgueux, jusqu'à Bordeaux. La Communauté de Commune du pays d'Astrée a pris l'initiative de vouloir faire revivre la mémoire de cette grande route de Lyon à Thiers en proposant d'en retracer le chemin. Cette initiative a trouvé écho de ce côté du Forez auprès des Communautés de Communes de la Montagne Thiernoise et de Thiers et risque de s'étendre.

Notre film ne concerne que le parcours de Noirétable à Thiers d'environ 25 Km, une toute petite étape, mais il est l'occasion d'évoquer un peu de l'histoire de cette importante voix d'échange et de communication entre la région lyonnaise et l'Ouest  qui traversait le Forez.

Michel Sablonnière, conférencier  passionné d'histoire et chercheur nous fait revivre ce que pouvait être ces voyages par ces chemins étroits, ces haltes au relais de poste, ces paysages traversés, ces rencontres, ces lieux chargés de souvenirs.

Il nous donne l'envie de cheminer paisiblement sur les traces du passé, dont les paysages sont encore témoins.

 

 

 

Histoire du Château de Vaulx

Guy Dumas chatelain de Vaulx nous invite à une petite visite du Château et nous évoque quelques éléments d'histoire de sa famille.

Le Château de Vaulx situé sur la commune de Sainte Agathe n'est visible d'aucune route, caché au milieu des bois, sa discrétion en fait un véritable écrin de sérénité. Son authenticité nous enchante. Demeure familiale depuis le 14 ème siècle, chaque génération a contribué à son entretien et son amélioration.
Aujourd'hui le château, toujours demeure de la famille Dumas, est devenu chambre d'hôte. Guy Dumas accueille avec une simplicité et beaucoup d'humour les visiteurs soucieux de retrouver un cadre authentique et familier. La marque du passé ici n'est pas pesante et y séjourner c'est un peu comme se retrouver au milieu de sa famille, avec des gens simples et accueillant.

 

http://www.chateaudevaulx.fr

 

 

"L'engagement".....          une famille dans la tourmente

René Dumont ancien responsable de la Jeunesse Patriotique de l'Allier, évoque l'engagement de la Famille Joubert de Thiers et plus particiulièrement du Docteur Camille Joubert pendant la période  des deux derniers conflits mondiaux. Il vient de déposer aux archives de la ville Thiers un document de 300 pages sur l'histoire de cette famille au comportement exemplaire.

 

 

 

 

Ma guerre, témoignage de Prosper Jothy sur son engagement

Prosper Jothy, engagé en 44 après avoir échappé au STO, nous raconte sa campagne d'Allemagne, les faits d'armes marquant qu'il a dû vivre avec une grande simplicité et  beaaucoup d'humanité.

 

 

 

Les sentiers de la résistance

Un groupe de passionné de la résistance et l'Office du tourisme des Montagnes du Haut Forez ont organisé un parcours : “Les sentiers de la résistance“ sur 17 kilomètres près de Saint Didier en Rochefort dans la Loire.
Ce parcours suit les pas des résistants qui étaient organisés dans plusieurs maquis dont le maquis Désiré-l'Archevêque. Le sentier est jalonné de plaques explicatives .
On découvre ainsi les caches des réfractaires au STO, les lieux de dépôt d'armes de la résistance, les maisons où furent arrêtés et envoyé en déportation quelques uns de ces résistants.
On parcours ce sentier qui traverse des paysages magnifiques accompagné des personnages qui ont été à l'origine de ce projet.
Au coin d'une rue de Saint Didier sur Rochefort une rencontre inattendue, avec une dame ayant vécu une partie de ces moments tragiques, nous replonge dans les tourments de ce passé lointain mais encore vivant dans la mémoire de ceux qui le vécurent.

 

 

 

    Archives Roger Bayle,  Thiers années 40,  la libération de Thiers

Roger Bayle, médecin à Thiers à filmé la vie quotidienne à Thiers mais aussi des images du jour de la libération, on y voit un soldat allemand tué, ainsi que le départ des allemands, on voit aussi des images de Camille Joubert à Chadeleuf

 

 

 

La frontière entre Auvergne et Forez

Jean-François Faye historien Président des Amis des Bois Noirs nous entraîne dans l'histoire de la frontière mouvante entre Auvergne et Forez. Ce territoire à souvent été une zone limite entre tribus gauloises, royaumes, entre diocèse, limite également linguistique entre les langues d'Oc et d'Oil et le franco provençal. Territoire disputé basculant sous influences diverses selon les alliances, les trahisons, bref l'histoire sans cesse mouvante jusque' à nos jours.

Maurice Vissà, itinéraire d'un déporté

L’extraordinaire recherche de deux passionnés Aidé par Jean-François Faye, le président des Amis des Bois Noirs, Sylvie Vissà, la santonnière de Cervières est partie à la recherche du parcours de son oncle Maurice, un jeune résistant, mort à 17 ans en déportation. Leur quête et enquêtes leur ont permis de rédiger un récit bouleversant du parcours de Maurice Vissà : de son incarcération à la prison de la Vierge d’Epinal, puis au camp de Natzweiler – Struthof, à Dachau, à Allach, et de là dans le meurtrier Kommando de Haslash jusqu’au camp mouroir de Vaihingen. Mais, les auteurs ont constaté que, si le passage de Maurice Vissà dans la Résistance et sa descente aux enfers dans les camps nazis avait duré 15 mois, le retour de son corps au Struthof avait pris 15 ans. Le livre traite donc aussi d’un sujet rarement abordé : comment la Mission Garban, chargée notamment de cette fonction, a-t-elle procédé pour exhumer et identifier les corps de déportés retrouvés en fosse commune ? Enfin, forts de leur expérience, les auteurs proposent en une cinquantaine de pages un guide de recherche pour ceux qui voudraient découvrir le parcours de leur parent déporté. Pour en savoir plus et se procurer le livre : www.association-maurice-vissa.fr

L'eau à Thiers

Michel Sablonnière, historien amateur de la Montagne thiernoise nous rappelle comment la ville de Thiers s'est développée autour des sources et des cours d'eau aujourd'hui enfouis sous terre. Basé sur les travaux Henri Soanen et André Kristos ce film nous révèle quelques surprises

Les sentiers de la résistance, deuxième partie

De Noirétable à la Chamba...

 

Les sentiers de la résistance deuxième partie nous mène de Noirétable à la Chamba en passant par Saint Jean la Vêtre et Saint Didier sur Rochefort de haut lieux du maquis. Récits croisés de ceux qui ont permis la libération de la France du joug nazi au prix souvent de leur vie, au sacrifice de leur jeunesse...Un film possible grâce à Yvan Berthin, Bernard Loup, Claude Estinès et de nombreux témoins direct ou indirect de cette grande épopée.

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com